Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Archéo-géo-sciences (R/P) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Master mixte archéo-géo-sciences

Objectifs de la formation

Les grandes questions scientifiques et sociétales actuelles, notamment celles qui interrogent le passé pour comprendre le rôle de l’Homme dans les changements environnementaux et climatiques, l’impact de ses activités sur les paysages, la biodiversité, la santé ou encore l’héritage des pratiques anciennes sur les environnements actuels, demandent une formation à la recherche et par la recherche de jeunes scientifiques ayant vécu une interdisciplinarité réelle et créative.
Le master AGES a ainsi pour objectifs de former des étudiants ayant une double compétence en archéologie et en sciences de l’environnement sur les thèmes de l’anthropisation de l’environnement, des impacts paléo-environnementaux, des paléo-risques. Cette formation de Master vise à apporter les connaissances et compétences archéologiques fondamentales à des étudiants issus de Licences « scientifiques » : grandes phases culturelles, géoarchéologie, archéologie environnementale, chronologie, matériaux, archéologie funéraire et archéologie spatiale ; de même, la formation proposée complète le profil d’étudiants issus des parcours archéologiques par ses enseignements en sciences et techniques de l’Environnement : prospections géophysiques, SIG, géoarchéomatériaux, méthodes physiques, chimiques et biologiques pour l’environnement.
Les orientations scientifiques de la formation se regroupent ainsi en trois ensembles :
- intégration des méthodes et des concepts des géosciences à ceux de l’archéologie
- connaissances de l’environnement de l’homme dans le passé sur le temps long
- investigation sur les ressources biologiques et minérales des communautés humaines

Site de l’UFR Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Environnement

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

Le master Archéo-géo-sciences remplace le master archéosciences et géo-environnement depuis la rentrée 2012

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Master 1 : titulaires d’une licence Sciences ou sciences humaines
Master 2 :

  • lauréats de la 1ère année de master Archéo-géo-sciences (sous réserve de validation de leur projet de master 2 et de leur projet professionnel).
  • après étude de dossier, étudiants titulaires d’une première année de master (équivalent 60 ECTS) issus d’un cursus scientifique (Sciences de la terre, Physique, Chimie) ou de Sciences Humaines (Archéologie, Anthropologie, Histoire…), soit d’un diplôme équivalent.Les candidats étrangers doivent justifier de diplômes équivalents aux précédents et avoir acquis un minimum de connaissance de la langue française (Diplôme Supérieur d’Etudes Françaises ou équivalent).
    L’admission est prononcée par la Commission Pédagogique du Master recherche, au vu d’un dossier constitué par le candidat, qui se réunit début juillet et début septembre.

ORGANISATION DE LA FORMATION



Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

1ère année de Master Archéo-géo-sciences (AGES)

Semestre 1
- UE 1 - géologie de la surface et climatologie
- UE 2 - outils 1
- UE 3 - archives et géophysique des corps sédimentaires
- UE 4 - archéologie et géoarchéologie 1
- UE 5 - école de terrain et recherche 1
Semestre 2
- UE 1 - archéologie de terrain 1
- UE 2 - outils 2
- UE 3 - ressources animales et minérales
- UE 4 - géoarchéologie 2
- UE 5 - école de terrain et recherche 2

2ème année de Master Archéo-géo-sciences (AGES)

Semestre 3
- UE 1 – archéologie de terrain
- UE 2 – outils 3
- UE 3 – ressources animales, végétales et minérales
- UE 4 – géoarchéologie 3
- UE 5 – école de terrain 3

Semestre 4
- UE 1 – stage et expérience de recherche (4 à 6 mois)

DÉBOUCHÉS

L’insertion des diplômés du master depuis 2007 montre :
 Pour 25 % environ en poursuite d’étude (doctorat) et vers les métiers de la recherche ;

 Près de la moitié des diplômés de Master 2 qui ont suivi le parcours professionnalisant ou recherche sont intégrés dans les métiers de l’archéologie préventive, en particulier à l’INRAP ou dans de nouvelles sociétés privées (Archaeodunum, Eveha, Arkémine, paléoTime…) mais également dans des collectivités territoriales (PAIR-Alsace, Services archéologiques municipaux) en tant que : géoarchéologue, géomorphologue (préventif), micromorphologue, archéologue (technicien de fouilles, responsable d’opération de fouilles préventives), spécialiste en archéosciences et paléoenvironnements (archéozoologue, anthropologue physique), Ingénieur SIG et géophysique de surface, archéologue territorial (gestionnaire de l’archéologie et de la culture).

 Quelques-uns complètent leur formation et se réinscrivent dans d’autres masters (par ex. à l’université de Paris 6 afin de suivre une spécialisation en géophysique appliquée à l’archéologie ou en SIG). La compétence en géosciences de certains diplômés leur a permis de s’orienter dans les métiers de la géologie et de l’environnement (BRGM, société de forage, bureau d’étude…).

Les fonctions susceptibles d’être occupées par les titulaires du diplôme sont :
- chercheur, Enseignant-chercheur
- conservateur et ingénieurs du Ministère de la Culture
- chargé d’études et responsables de chantiers de fouilles à l’INRAP
- archéologue et conservateur des collectivités
- Ingénieur spécialiste : SIG, archéométrie, géophysique
- ingénieur en bureau d’étude
- technicien supérieur de laboratoire…

Haut de page