Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Licences pro > Batiment et construction spécialité Conduite de travaux pour le développement durable Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Licence Professionnelle bâtiment et construction spécialité Conduite de travaux pour le développement durable

Objectifs de la formation

La licence professionnelle « Conduite de Travaux pour le Développement Durable (CTDD) », est spécialement conçue pour la formation aux métiers de conducteur de travaux, coordinateur de sécurité, chargé d’affaire pour toute entreprise du bâtiment de type PME avec possibilité à terme de développement ou de reprise d’entreprise. Les diplômés peuvent également intégrer une grande entreprise, par exemple dans un poste de chargé d’affaires.
La spécificité de la formation (créée à la demande de la profession du bâtiment) réside dans l’accent particulier mis sur le Développement Durable. En effet, les diplômés sont formés aux principes du Développement Durable, et aux nouveaux modes constructifs qu’il est nécessaire de mettre en œuvre pour progresser dans ce domaine. Ils sont capables d’apporter aux entreprises qui les recrutent leur expertise dans ce domaine assurant une meilleure gestion des chantiers en accord avec la réglementation en vigueur.
C’est la première formation à être intégrée à « L’UNIVERSITE DES METIERS DU BÂTIMENT », structure créée entre l’Université de Bourgogne et la Fédération Française du Bâtiment, afin de mettre en commun toutes les compétences.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | | COMPETENCES ACQUISES |DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

La formation recrute des étudiants en contrat de professionnalisation de 12 mois.
la formation s’adresse :
à des salariés d’entreprises en congés individuels de formation ; pris en charge sur le plan de formation ; en période de professionnalisation ; en contrat de professionnalisation.

La formation est accessible à une personne :
- titulaire d’un BTS Bâtiment ; BTS Travaux- Publics ; BTS Fluides Energie et Environnement ; BTS Système constructif Bois Habitat ; BTS Electrotechnique ; D.U.T Génie Civil ; etc.
- pouvant justifier d’un niveau IV et d’une expérience professionnelle de conduite ou de coordination de travaux.

La recevabilité des dossiers est prononcée, en fonction des titres et, le cas échéant, après avis favorable d’une Commission de Validation des Acquis -V.A- dans l’enseignement supérieur (post bac+2). Les candidatures sont examinées par l’équipe pédagogique, qui statue en fonction d’un dossier d’inscription comprenant une copie des diplômes obtenus ; un curriculum vitae détaillé ; une photographie. Les dossiers de candidatures doivent être déposés au plus tard avant le 15 juin. Ils sont à retirer auprès du Service commun des formations continue et par alternance (SEFCA).

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon


La formation se décompose en deux parties intégrées dans un contrat de professionnalisation de 12 mois :

- L’une est théorique, de 400h d’enseignements, à raison d’une à deux semaines par mois de septembre à juin soit 4 mois environ. Une UE d’harmonisation de 50h est prévue en fonction du profil.
- L’autre est pratique, dans l’entreprise signataire du contrat de travail et d’une durée de 8 mois.

Présentation des UE

- UE 0 (facultative) Harmonisation des connaissances
- UE 1 Management et environnement économique
- UE 2 Technologie de construction
- UE 3 Qualité, hygiène, environnement, sécurité
- UE 4 Optimisation des mises en oeuvres au regard du développement durable
- UE 5 Projet tutoré
- UE 6 Période en entreprise

COMPÉTENCES ACQUISES

A l’issue de l’année de formation, les étudiants sont capables :
-  de réaliser les démarches et élaborer les documents nécessaires à l’ouverture et au démarrage du chantier en tenant compte de l’ensemble des contraintes.
-  d’assurer le déroulement du chantier dans le respect des conditions du marché, de la législation en vigueur et des objectifs définis.
-  de prendre des responsabilités et des initiatives tout en choisissant des méthodes prenant en compte de multiples contraintes : qualité, sécurité, délais, coûts, réglementation énergétique, éco-conception, etc…
-  de gérer les aléas d’un chantier provoqués par les intempéries, des problèmes techniques ou des défaillances humaines.
-  d’animer les réunions de chantier et de diriger le personnel d’exécution en prenant en compte les contraintes réglementaires du domaine QHSE.
-  d’établir et d’entretenir des contacts avec l’ensemble des intervenants dans l’acte de construire.
-  de contribuer au développement du CA de l’entreprise et à l’amélioration de celui-ci.
-  de réceptionner le chantier et le clôturer techniquement, administrativement et financièrement.

DEBOUCHES

Ce professionnel exerce son activité dans des entreprises du secteur du bâtiment et des TP, des sociétés publiques ou privées de construction et de gestion de logements (organismes publics ou privés d’HLM), des constructeurs de maisons individuelles, des maîtres d’œuvre. Sous le contrôle du chef d’entreprise ou du directeur de travaux, il est responsable de la préparation et de la conduite de travaux de construction ou de réhabilitation d’ouvrages dans le respect d’une démarche de construction durable. Il est en mesure de l’évaluer en terme économique et il est apte à s’adapter aux évolutions rapides à venir.
Ce professionnel prévoit et organise, à partir d’un dossier technique, les différents outils et moyens permettant l’exécution des travaux dans les meilleures conditions de délais et de coûts. Il assure la responsabilité technique, administrative et budgétaire d’un ou plusieurs chantiers jusqu’à la garantie du parfait achèvement des travaux.
Il est amené à jouer un rôle commercial de plus en plus important de prospection et de négociation. Il établit les relations avec les différents partenaires externes (clients, fournisseurs, services administratifs, cotraitants et sous-traitants…) et internes à l’entreprise comme le bureau d’études, services gestionnaires, chef de chantier…