Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Chimie moléculaire et procédés propres (R) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Master Recherche Chimie moléculaire et procédés propres

Objectifs de la formation

Le Master de Chimie, spécialité Chimie Moléculaire et Procédés Propres a pour objectifs de former des cadres capables de gérer les différents aspects recherche, développement et/ou organisationnel d’un projet orienté vers la chimie moléculaire, qui soient sensibilisés aux contraintes modernes de la chimie (économie de matière et d’énergie, respect de la sécurité des personnes, de l’environnement et des biens). Cette offre de formation, adossée aux activités de recherche de l’Institut de Chimie Moléculaire de l’Université de Bourgogne (ICMUB, UMR CNRS 6302) est orientée vers les domaines de la chimie organométallique et de coordination et leur utilisation pour une chimie propre et un développement durable. Elle permettra également aux étudiants de se former aux applications de la chimie moléculaire dans le domaine de l’imagerie médicale, nouvel axe de recherche développé à l’ICMUB.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

sur sélection :

La deuxième année de master est ouverte aux étudiants ayant validé la 1ère année master Chimie-Physique-Nanosciences. Elle est également ouverte aux titulaires d’une maîtrise de chimie ou de Sciences Physiques, aux étudiants ayant obtenu une première année d’une autre spécialité ou d’un master de chimie, et aux étudiants justifiant d’un diplôme européen après examen du dossier de candidature par une commission d’évaluation qui autorise, ou refuse l’inscription en 2e année M2. Une formation initiale dans les domaines de la chimie générale, de la chimie organique et de la chimie analytique (spectroscopie, électrochimie) est conseillée. Les candidats ayant un diplôme d’Ingénieur pourront faire acte de candidature. Un régime spécial existe pour les étudiants de troisième année de l’ESIREM. Pour les étrangers, la validation des diplômes est soumise à l’avis de la commission de validation des acquis.
par validation d’acquis ou équivalence de diplôme :
- en formation initiale : s’adresser à la scolarité organisatrice de la formation
- en formation continue : s’adresser au service de formation continue de l’université (03.80.39.51.80)

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

1ère année de master Chimie moléculaire et procédés propres

SEMESTRE 1
- S1.UE1CD Chimie organique
- S1.UE2CD Chimie inorganique
- S1.UE3CD Spectroscopie
- S1.UE4D (CAC 2) Chimie organique appliquée et polymères
- S1.UE5ABCD Transverse Sciences humaines et sociales

SEMESTRE 2
- S2. UE6D Organométallique et bioorganométallique
- S2. UE7D Modélisation et réactivité
- S2.UE8D Electrochimie
- S2. UE9D Projets tuteurés
- S2. UE10ABCD Initiation à la recherche

2ème année de Master recherche Chimie moléculaire et procédés propres

SEMESTRE 3
- S3. UE 11D : Chimie organométallique
- S3. UE 12D : Matériaux molécuaires
- S3. UE 13d : Méthodes physico-chimiques
- S3. UE 14D : Macrocycles et synthèse organique
- S3. UE 15 : Milieu industriel anglais

SEMESTRE 4
- S4.UE 16 : Initiation à la recherche



COMPÉTENCES ACQUISES

Compétences acquises à l’issue de la formation :

Cette formation s’efforce de favoriser la compréhension en profondeur des problèmes scientifiques, de développer les initiatives et les responsabilités. Elle permet à l’étudiant de s’intégrer plus facilement dans les secteurs d’activités nécessitant un haut niveau de formation scientifique pour obtenir des gains de productivité, une économie de matière ou un contrôle de la qualité, tant au niveau du laboratoire qu’au stade de la production. Cette formation propose un enseignement général (chimie organique, chimie inorganique, chimie analytique, spectroscopie, électrochimie, outils informatiques, sciences humaines, anglais) et permet d’acquérir de solides connaissances et une bonne maîtrise dans les domaines de la chimie moléculaire en relation avec les métaux de transition (synthèse et électrosynthèse organique et organométallique, chimie de coordination, modélisation et mécanismes réactionnels, catalyse et milieux non usuels, nanomatériaux moléculaires, marquage de molécules pour l’imagerie médicale).

Compétences acquises à l’issue de l’année de formation :

Le master M2 spécialité CMPP est plus spécifiquement consacrée à la chimie moléculaire en relation avec les métaux de transition (synthèse et électrosynthèse organique et organométallique, chimie de coordination, modélisation et mécanismes réactionnels, catalyse et milieux non usuels, nanomatériaux moléculaires, marquage de molécules pour l’imagerie médicale)

DÉBOUCHÉS

Cette formation s’adresse à tous les secteurs d’activités concernés par les sciences chimiques ou pharmaceutiques, et concerne des métiers qui vont de l’analyse à la valorisation de la matière. Les compétences supplémentaires apportées par cette formation permettront aux diplômés de mieux répondre aux offres d’emplois de cadres de niveau ingénieur, en contrôle, recherche et développement, ou en fabrication. Les secteurs d’activités suivants sont plus particulièrement concernés par cette formation : Chimie de base, Pharmacie, Parfums et arômes, Cosmétiques, Imagerie médicale, Plastiques, Textiles, Peintures, Matériaux, Pétrochimie, Agrochimie, Agroalimentaire, Environnement… Le diplôme conduira également aux métiers de chercheur ou d’enseignant-chercheur dans des centres de recherches de l’état et dans des établissements d’enseignement supérieur après un doctorat.

Haut de page