Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Diplômes d’ingénieur > Diplôme d’Ingénieur de l’Université de Dijon, spécialité génie industriel, en partenariat avec l’ITII Bourgogne Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Diplôme d’Ingénieur de l’Université de Dijon, spécialité génie industriel, en partenariat avec l’ITII Bourgogne

Objectifs de la formation

L’ITII-Bourgogne est une association regroupant les Chambres Syndicales de la Métallurgie des 4 Départements de la Région (Côte d’Or. Nièvre. Saône-et-Loire et Yonne) et l’Université de Bourgogne. Créée en 1990, elle a notamment pour objet le développement régional des formations d’ingénieurs par alternance. Depuis 2003, la formation affiche clairement son ancrage sur le Génie Industriel. L’objectif est ainsi de former des cadres capables, au sein d’une entreprise industrielle, de gérer l’ensemble des moyens de production, y compris humains, ainsi que les flux internes et externes, aussi bien physiques que d’information. Pour mieux répondre à cet objectif, la formation s’organise maintenant autour d’un tronc commun et de 4 options correspondant aux grandes fonctions des entreprises industrielles : Industrialisation –Sûreté des process et Maintenance – Logistique Industrielle – Organisation des Systèmes d’Information Industriels. La spécificité de la formation ITII est le régime de l’alternance entre formation académique et formation en entreprise, dans le cadre juridique d’un contrat d’apprentissage. Cette formule permet d’acquérir une réelle expérience professionnelle, dont le jeune diplômé pourra se prévaloir à la fin de son contrat d’apprentissage. L’opérateur pédagogique (organisateur) est le Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie (CFAI) d’Auxerre, avec la contribution et sous le contrôle pédagogique permanent de l’Université de Bourgogne. L’intitulé du titre sanctionnant la formation, habilitée par le Ministère de l’Education Nationale après avis favorable de la Commission des Titres d’Ingénieur, est, à compter de la rentrée 2004 : Ingénieur diplômé de l’Université de Dijon, spécialité Génie Industriel, en partenariat avec l’ITII de Bourgogne.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Attention : les candidats doivent être âgés de moins de 26 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage.

L’accès en 1ère année, pour 60 à 80 apprentis-ingénieurs par promotion, se fait par concours sur titre, dossier et entretien. Le titre requis est un diplôme technologique de niveau Bac + 2, c’est-à-dire :
-  DUT du secteur industriel (toutes sections a priori acceptées),
-  BTS du secteur industriel (y compris informatique et électronique),
-  DEUG Sciences avec spécialisation SPI (sciences pour l’ingénieur), ou sa dispense pour les élèves issus de Math Spé Techno, DEUG Technologique ou DEUST à forte composante technologique, ou niveau L2 validé (60 crédits) dans un cursus Licence du secteur Sciences et Technologie.

La procédure de recrutement se déroule en trois temps sous le contrôle de la Commission Pédagogique :
-  examen des titres et du dossier de candidature par une commission à majorité universitaire. Établissement d’une liste des candidats autorisés à poursuivre la procédure (fin Avril) ;
-  audition des candidats retenus par un Jury mixte Université-Profession (entretien de motivation). Établissement de la liste des candidats admissibles (mi-mai) ;
-  sélection finale (entretiens d’embauche, fin mai) par les entreprises proposant des contrats d’apprentissage ; signature d’une lettre d’engagement réciproque, puis des contrats d’apprentissage, dans la limite des places disponibles (capacité d’accueil totale de 60 à 80 par promotion, toutes options confondues).

Plusieurs campagnes de candidature sont ouvertes. Premier dépôt des dossiers de candidature : mi-mars (se renseigner auprès de l’ITII).

Remarques :
- L’admission définitive se concrétise par la signature d’un contrat d’apprentissage d’une durée de 3 ans, soumis à la réglementation en vigueur. Il prend effet au premier jour de la formation (le lundi le plus proche du 15 Septembre). La formation débute par une période en entreprise, dite séquence "d’immersion".
- Les élèves ont le statut d’étudiants salariés. Ils perçoivent une rémunération garantie par la réglementation en vigueur (de 40 % à 80 % du SMIC environ, selon l’âge de l’apprenti et son avancement dans le cursus). Conformément au Code du Travail, ils sont exonérés des droits d’inscription universitaires au diplôme.
- Les entreprises proposant des contrats d’apprentissage sont très diverses, allant de la PME leader dans un secteur de pointe, jusqu’à de grands établissements liés à des groupes nationaux ou internationaux, et aux activités plus diversifiées. Elles sont situées préférentiellement en Région Bourgogne, ou les Départements périphériques. L’Ecole suscite directement chaque année de nombreuses propositions d’embauche.
- Le choix de l’option qui sera suivie par l’apprenti(e)-ingénieur(e) est déterminé en accord avec l’entreprise d’accueil, au plus tard à la fin de la séquence d’immersion initiale.

ORGANISATION DE LA FORMATION

La formation est assurée sur trois années à temps plein (36 mois, hors congés légaux acquis par le salarié), en majeure partie sur le site d’Auxerre (Maison de l’Entreprise et site de l’Université de Bourgogne). Le principe est celui de l’alternance, par séquences longues (6 à 12 semaines au minimum) entre :
-  la formation académique, assurée par le Pôle Formation des Industries d’Auxerre, avec la contribution de l’Université de Bourgogne (Faculté des Sciences et Techniques) pour la partie scientifique, et du Pôle Formation de Dijon pour une option (tous les formateurs non universitaires sont agréés par l’Université de Bourgogne) ;
-  et la formation en entreprise, assurée sur le site d’embauche, sous la direction du Maître d’Apprentissage (ou Tuteur) de l’apprenti(e), lui-même Ingénieur de production, et selon les objectifs définis par l’ITII.

La Commission Pédagogique de l’ITII, organisme paritaire Université-Profession, présidée par le Responsable Universitaire du diplôme d’ingénieur, supervise l’organisation de l’ensemble de la formation des élèves, tant académique qu’en entreprise, ainsi que la formation des Maîtres d’Apprentissage.
Crédits ECTS : la formation correspond à 180 crédits sur l’ensemble du cursus de 3 années pleines, dont 111 pour la partie académique et 69 pour la formation en entreprise.

I – FORMATION ACADEMIQUE (1800 heures sur 64 à 65 semaines, en 7 séquences : SA1 à SA7)

Les séquences de formation académique sont numérotées de SA1 à SA7 dans le tableau récapitulatif ci-après (se référer également au planning type d’alternance donné en annexe). Elles comportent un tronc commun d’environ 1228 h, et une option d’environ 500 h, à choisir parmi les quatre actuellement offertes : 1 : Industrialisation – 2 : Sûreté des Process et Maintenance - 3 : Logistique Industrielle
La formation se déroule principalement à Auxerre (Pôle Formation à Auxerre et sur le site universitaire d’Auxerre), sauf pour quelques enseignements scientifiques nécessitant des plateaux techniques (à Dijon), et pour des parties consacrées à certaines options ("Industrialisation" au Pôle Formation des Industries de Dijon). Une partie des enseignements d’Anglais est regroupée en un stage intensif de 4 semaines dans un établissement d’enseignement supérieur de Grande-Bretagne, validé au retour par le passage officiel du test du TOEIC.

II – FORMATION EN ENTREPRISE (86 semaines, en 8 séquences : SE1 à SE8)

Elle est organisée en 8 séquences de formation (SE1 à SE8), chacune avec des objectifs définis par l’Ecole avec les modes d’évaluation correspondants. L’apprenti est sous la responsabilité d’un Tuteur en entreprise (Maître d’Apprentissage), chargé de la mise en place des objectifs, de leur suivi, et de l’évaluation des actions menées (avec l’appui d’un Tuteur universitaire au cours de la dernière séquence).

DÉBOUCHÉS

Comme indiqué plus haut, la formule de partenariat mise en place garantit l’adéquation de la formation aux besoins de l’entreprise, et l’expérience professionnelle acquise au cours des 3 années du contrat est un atout majeur dans le placement des jeunes diplômés.
Notons que, en moyenne, 40 à 50 % d’entre eux restent dans l’entreprise de formation au terme du contrat d’apprentissage. Pour les autres, la durée moyenne de recherche du premier emploi reste inférieure à un mois. L’immense majorité est embauchée sur des postes de responsabilité en production, dans des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs de production.

Haut de page