Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Autres Diplômes > Diplôme national d’œnologue Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Diplôme national d’œnologue

Objectifs de la formation

Donner aux jeunes une formation leur permettant de faire une carrière dans le secteur vitivinicole et les activités annexes.
-  Secteurs privés : Caves coopératives, maisons de négoce, laboratoires-conseils
-  Secteurs publics et semi-publics : Chambre d’Agriculture, Service de la Répression des Fraudes, Interprofession, ITV, INAO, Lycées viticoles.
-  Secteur para-vitivinicole : agent technico-commercial.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Arrêté du 5 juin 2007 (JO du 14 juin 2007)
Article 3 - Pour être inscrits dans les formations conduisant au diplôme national d’oenologue, les étudiants doivent justifier :
-  soit d’une licence dans les domaines des sciences biologiques, chimiques, biochimiques agronomiques ou de tout autre diplôme sanctionnant un niveau d’études supérieures équivalent à 180 crédits dans les mêmes domaines ;
-  - soit d’une des validations prévues aux articles L. 335-5, L. 335-6, L.613-3, L. 613-4 et L. 613-5 du code de l’éducation et des textes pris pour application

Article 4 - L’inscription aux études en vue de l’obtention du diplôme national d’oenologue est subordonnée à l’examen par un jury du dossier des candidats, qui peut être complété par un entretien de motivation et de projet professionnel.
Sous conditions, la seconde année de formation du Diplôme National d’Oenologue peut se préparer en alternance, par le biais du Contrat de Professionnalisation.
ATTENTION : les étudiants étrangers non titulaires de diplômes obtenus en France doivent IMPERATIVEMENT postuler par l’intermédiaire du site Relations Internationales à l’adresse suivante : http: //www.u-bourgogne.fr/-Etudiants-internationaux-.html
Tout dossier envoyé directement à notre Secrétariat sera rejeté.

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

Unités obligatoires
- UC1 : La vigne et son milieu
- UC1 : Bases de la viticulture et production des raisins
- UC2 : Micro-organismes et fermentations
- UC2 : Technologie des vinifications
- UC3 : Pratiques œnologiques
- UC3 : Composition et évolution du vin
- UC 4 : Techniques d’analyses des moûts et des vins ; analyse sensorielle
- UC5 : La filière et sa réglementation
- UC6 : Assurance qualité
- UC7 : Langue étrangère
- UC7 : Conduite d’entreprise (incluant la capacité professionnelle agricole)
- UC6/UC9 : Effluents et produits dérivés de la vigne et du vin
- Stage pratique

Unités d’approfondissement optionnelles
- UC1 : Terroirs et conduite du vignoble
- UC7 : Le monde du vin
- UC8 : Conception et implantation rationnelle d’installation vinicole
- UC4/UC6 : Qualification du laboratoire d’analyses œnologiques et recherche de contaminants
- UC8 : Expérimentation et développement de nouveaux procédés œnologiques
- UC4 : Dégustation professionnelle

Stage

Première année :
Les stages obligatoires sont au nombre de deux et consistent en :
- un stage de découverte de la filière de trois semaines minimum, effectué au début de la première année d’études ;
- un stage pratique de viticulture de trois semaines minimum, effectué dans des entreprises viti-vinicoles en une seule période ou en plusieurs périodes.

Seconde année :

- un stage pratique de vinification et d’élevage des vins de trois mois minimum, effectué dans des entreprises viti-vinicoles en une seule période ou en plusieurs périodes.

COMPÉTENCES ACQUISES

-  Etre capable de faire produire et de récolter des raisins de qualité en fonction du type de produit recherché et des impératifs Réglementaires
-  Etre capable de conduire la transformation de ces raisins en vin en fonction du type de produit recherché, des impératifs réglementaires et d’hygiène
-  Être capable d’utiliser ses connaissances sur la composition chimique du vin et son évolution pour la maîtrise des pratiques oenologiques et des traitements du vin
-  Etre capable de choisir les analyses adaptées au contrôle ou répondre à un problème donné, les réaliser ou les faire réaliser, interpréter les résultats et donner les conseils et prescriptions nécessaires
-  Être capable de produire des raisins, d’élaborer des vins et des produits dérivés en respectant la réglementation nationale, communautaire et internationale
-  Etre capable de manager l’ensemble de la qualité dans une entreprise vitivinicole
-  Etre capable de manager une entreprise vitivinicole
-  Être capable de participer à la conception ou à la rénovation d’un cuvier de vinification et d’un hall d’embouteillage, à des recherches technologiques et à des expérimentations sur de nouveaux équipements ou de nouveaux produits œnologiques
-  Être capable de participer à l’ensemble de ces activités dans une entreprise de produits dérivés ou d’autres boissons fermentées

DÉBOUCHÉS

Les oenologues sont appelés à exercer leurs activités dans les secteurs suivants :

-  entreprises vitivinicoles (exploitations individuelles ou sociétés, coopératives, groupements de producteurs)
-  maisons de négoce, sociétés commerciales
-  laboratoires d’oenologie, cabinets d’audit-conseil
-  organismes consulaires (chambres d’agriculture)
-  organisations syndicales et interprofessionnelles, instituts techniques
-  administration d’État (DGCCRF, INAO, VINIFLHOR, agriculture, environnement)
-  structures de formation et de recherche
-  service recherche et développement des industries de produits oenologiques
-  commerce, distribution, communication sur le vin

Haut de page