Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Espace rural et environnement (P) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Master Pro espace rural et environnement

Objectifs de la formation

Le Master Professionnel Espace Rural et Environnement – ERE a pour principal objectif la formation de cadres polyvalents capables de prendre en charge la gestion et l’adaptation de l’espace rural, d’apporter une aide à la décision à ses différents acteurs ainsi qu’aux responsables politiques ou administratifs. Il prend donc en compte à la fois :
- les impératifs d’une production agricole en mutation aux niveaux national et européen ;
- les contrôles scientifiques accrus de l’impact de l’utilisation du sol sur l’environnement ;
- les problèmes socio-économiques et juridiques qui en découlent.

L’espace rural est un domaine de l’Environnement particulièrement riche, sensible et exigeant. C’est un ensemble de systèmes biogéodynamiques dont les composantes sont interactives et évolutives. Les principales en sont le sol et le sous-sol, l’eau, l’atmosphère, la végétation, la faune, et bien sûr l’homme. Il faut noter que ce n’est pas seulement l’homme rural qui est concerné, le milieu urbain exerçant tout à la fois une attraction et une pression importantes sur lui.
L’espace rural est aussi en constante évolution, et soumis à des exigences apparemment opposées, telles que : • déprise agricole dans les secteurs marginaux et concentrations dans les zones productives, en France et dans l’Union européenne ; • exportation de la surproduction européenne et recherche de l’indépendance alimentaire par les pays en voie de développement ; • exode rural et recherche d’activités de remplacement, notamment touristiques ; • entretien des surfaces cultivables et extension des activités péri- et interurbaines.

C’est enfin un carrefour scientifique où se côtoient les représentants de presque toutes les disciplines : sciences de la terre et de la vie, sciences agronomiques, sciences humaines, juridiques et économiques et sciences pour l’ingénieur, avec les problèmes de réhabilitation de sites dégradés ou contaminés. Ainsi, plus encore aujourd’hui qu’hier, la compréhension des "écosystèmes" ou "agrosystèmes" traditionnels suppose un travail difficile d’intégration et de synthèse des connaissances scientifiques et des démarches techniques propres à ces différentes disciplines.

Site de l’UFR Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Environnement

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Sur sélection

Les compétences données par cette formation couvrent un large de champ de connaissances et de techniques. Elle est donc accessible non seulement aux étudiants déjà engagés dans un cursus dédié à l’environnement, mais aussi à des étudiants issus de filières plus classiques en sciences naturelles, physiques, humaines ou sociales et qui ont la volonté et la capacité d’opter pour une orientation nouvelle.
Au titre de la formation initiale :
La formation est accessible sur dossier à tout titulaire de 60 ECTS correspondant à :
- la première année du Master Environnement – Terre - Evolution (plus particulièrement la 1ère année master Sciences de l’environnement)
- la première année d’autres masters en Sciences Technologie Santé
- plus exceptionnellement à la première année de Master dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales, de l’Economie, du Droit et des Sciences Politiques

La deuxième année de Master est également accessible à des étudiants ingénieurs dans le domaine de l’agro-environnement déjà diplômés ou souhaitant valider leur 3ème année au titre du Master ERE.

Au titre de la Formation continue intégrée :
La formation a également vocation à recycler des cadres en place dans le domaine de l’environnement ou souhaitant se réorienter par l’accès à la formation continue éventuellement combinée à une validation d’acquis. L’admission est prononcée par la Commission Pédagogique du Master professionnel, au vu d’un dossier constitué par le candidat, qui se réunit début juillet.

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

1ère année master Sciences de l’environnement

SEMESTRE 1
- UE 1 Géologie de la surface et climatologie
- UE 2 Outils
- UE 3 Terrain et pratique de l’analyse
- UE 4 Chimie et géochimie de l’environnement
- UE 5 Fonctionnement et dysfonctionnement des écosystèmes

SEMESTRE 2
- UE 6 Sciences sociales et droit de l’environnement
- UE 7 Transfert à la surface des continents
- UE 8 Formation à l’environnement professionnel
- UE 9 Option (1 au choix parmi : sols, paysages et dynamique des micropolluants, fonctionnement des bassins-versants, variabilités et risques climatiques)
- UE 10 Stage en entreprise ou en laboratoire de recherche (5 à 6 semaines)

2ème année de master Espace rural et environnement

SEMESTRE 3
- UE 1 - Conduite de projet
- UE 2 - Qualité des sols, de l’eau et de l’air en milieu rural
- UE 3 - Ecologie, conservation, climat
- UE 4 - Production agricole et gestion des ressources naturelles
- UE 5 - Acteurs, politiques, institutions

SEMESTRE 4
UE 6 Stage en entreprise (5 à 6 mois)

Stages

La formation comporte un stage obligatoire de 5 à 6 mois à effectuer entre mars et septembre au sein d’une entreprise, d’un organisme, d’une association, etc., en France ou à l’étranger. Pendant le stage, en plus du maître de stage désigné par l’organisme d’accueil, l’étudiant est suivi par un tuteur pédagogique choisi parmi les membres de l’équipe pédagogique.
Ce stage donne lieu à la rédaction d’un mémoire de stage qui est réalisé en étroite concertation avec le maître de stage et fait l’objet d’une soutenance orale la dernière semaine de septembre.

COMPÉTENCES ACQUISES

Les compétences des diplômés du Master Professionnel ERE sont celles d’un cadre généraliste de l’Environnement, plus spécialement appliquées aux problématiques de la gestion, de l’utilisation et de l’aménagement de l’espace rural. Ces compétences seront notamment orientées vers la gestion des ressources (eau, sol) ou vers la gestion des espaces naturels (faune, flore) en fonction du parcours (filière d’origine, options,…) du diplômé. Elles couvrent donc un large champ de connaissances, de concepts et de techniques concernant la connaissance des ressources et des milieux naturels, ainsi que les aspects réglementaires, économiques et sociologiques y afférant
Cette dernière année de Master vise pour l’essentiel à renforcer mais surtout à appliquer les connaissances, les concepts et les techniques acquis antérieurement, dans le cadre d’activités professionnelles liées à l’expertise, au conseil et à la gestion des milieux dans l’espace rural. Des enseignements complémentaires particuliers sont destinés à initier les étudiants à la compréhension des contraintes scientifiques, techniques et économiques du monde agricole. En outre, un effort tout particulier est fait dans la formation pour donner aux étudiants les outils de communication nécessaires à la pratique de telles activités (conduite de projet multi-acteurs, montage de projet, animation, approche participative…).

DÉBOUCHÉS

Les grandes familles des métiers de l’environnement sont :
- La protection et la gestion des espaces naturels
- La prévention et le traitement des pollutions
- L’aménagement du territoire et du cadre de vie
- La protection sanitaire
- La gestion sociale et juridique de l’environnement

Les fonctions susceptibles d’être occupées par les titulaires du diplôme sont :
- chef de mission environnement
- responsable gestion des espaces naturels
- conseiller en environnement
- chargé d’études environnement
- responsable déchetterie
- responsable de collecte
- responsable du contrôle de station d’épuration

Haut de page