Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Etudes médiévales (R) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Master Recherche études médiévales

Objectifs de la formation

Formation à la recherche dans le cadre, double, d’enseignements disciplinaires et d’enseignements techniques, ainsi que de séminaires et de journées d’études. Préparation aux études doctorales : choix d’une problématique affichée parmi les grands axes de recherches de l’UMR, équipe des Médiévistes, en vue d’une définition d’un sujet entrant dans ces axes.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Cette spécialité de master est ouverte, en formation initiale et en formation continue, aux étudiants titulaires d’une :
- 1ère année Master Mondes anciens et médiévaux
- 1ère année master Histoire moderne
- 1ère année master Histoire contemporaine
- 1ère année master Histoire de l’art moderne et contemporain
- 1ère année master Archéologie, cultures, territoires, environnement
Elle est également accessible dans le cadre de la validation d’accès (VA), des acquis de l’expérience (VAE) ou d’études supérieures (VES), après contrôle éventuel des connaissances.
La sélection des candidats est opérée sur dossier comportant :
- un curriculum vitae détaillé
- une note brève de présentation du projet de recherche précisant le nom du professeur ou du chercheur habilité à diriger des recherches qui encadrera le projet
- un résumé d’environ cinq pages du mémoire de maîtrise ou de M1
- un relevé des notes obtenues en maîtrise ou dans un M1 de la discipline
- une photo d’identité
- des coordonnées téléphoniques ou électroniques

Dépôt des dossiers :
au secrétariat, dès le début du mois de juillet et jusqu’à la fin du mois de septembre, au plus tard.
Pour les inscriptions en formation continue : s’adresser au SEFCA "Service commun des formations continue et par alternance" (Tél. : 03.80.39.51.80)

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

Pour les semestres 1 et 2, se renseigner auprès des scolarités correspondantes (cf. modalités de recrutement)

2ème année de Master recherche Etudes médiévales

SEMESTRES 3 et 4
- UE 1 - TER - Mémoire
- UE 2 - Stage (pour le S3) - Présentation résultats TER (pour le S4)
- UE 3 - Insertion dans axes recherche UMR
- UE 4 - Séminaire de spécialité
- UE 5 - Séminaire commun EM+ HAMA

Stage

Le stage s’effectue auprès d’institutions, d’organismes ou d’entreprises comme musées, dépôts d’archives, services d’action culturelle, équipes de recherche, etc. Il fait l’objet d’un rapport écrit développé, présenté au directeur de recherche, qui peut prendre avis de la personne responsable du travail du stagiaire.

Le mémoire fait l’objet d’une soutenance orale publique devant un jury composé des membres de l’équipe pédagogique habilités à diriger des recherches. Des rapports peuvent être demandés à des experts extérieurs, en vue de cette soutenance ; un rapport de ce type est obligatoire pour les étudiants candidats à une allocation de recherche pendant leur formation doctorale, selon les règles fixées par l’Ecole doctorale LISIT.

Le mémoire tient une place essentielle : un même sujet de mémoire est étudié au cours des 2 années de la mention : la première année doit permettre de recueillir la documentation de base, la bibliographie et d’aboutir à un synopsis détaillé du travail ; c’est en particulier sur la base de ce document que sera appréciée l’aptitude de l’étudiant à poursuivre la 2e année en voie recherche.

COMPÉTENCES ACQUISES

La première compétence visée est la capacité à mener une recherche longue et suivie sur un sujet précis, nécessitant la domination d’un corpus de sources variées pour la production d’une synthèse novatrice par rapport à un héritage historiographique assimilé.
D’autre part, dans une optique professionnelle large, sont valorisés le goût de l’initiative, le travail d’équipe, la curiosité pour les domaines ou les méthodes encore mal connus de l’étudiant, le sens de la rigueur et de la précision, l’acquisition de méthodes efficaces.
L’aptitude à la communication orale et écrite d’idées et de connaissances doit être stimulée par les exercices des séminaires et la rédaction du mémoire, qui affermissent également l’esprit critique et le sens des nuances par la confrontation des analyses contradictoires.

Maîtrise des instruments de la recherche en Histoire, Histoire de l’art, Archéologie, dans le champ de la médiévistique ; connaissances acquises des grandes problématiques d’études en vue de la définition d’un sujet de doctorat en accord avec un Professeur Habilité et suivant les grandes orientations de l’équipe des Médiévistes d’ARTeHIS UMR 5594.

DÉBOUCHÉS

L’obtention du diplôme de master permettra l’entrée dans un cursus de formation doctorale, pour des études de médiévistique, dans les quatre disciplines, Histoire, Histoire de l’art, Archéologie et Musicologie.
Par ailleurs, d’autres débouchés professionnels sont ouverts, en premier lieu la préparation des concours de recrutement de l’enseignement du second degré, et les concours de la fonction publique dans de nombreux domaines. br /> Le diplômé de la spécialité de ce Master peut travailler dans le service public comme dans une entreprise privée.

- Secteur public, organismes publics et collectivités territoriales : recherche et enseignement supérieur ; archéologie ; musées ; conservation du patrimoine ; métiers des bibliothèques ; responsable culturel ; guide touristique ; offices du tourisme ; enseignement dans les conservatoires de musique.

- Secteur privé : marché de l’art (galeriste) ; restauration (peinture, monuments) ; métiers d’infographiste ; maquettiste dans l’édition ; programmation informatique (site web…)

Haut de page