Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Finances des collectivités territoriales et des groupements (P) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Master pro finances des collectivités territoriales et des groupements

Objectifs de la formation

La deuxième année de Master professionnel « spécialité : finances des collectivités territoriales et des groupements » a pour objectif de répondre à un besoin urgent de personnels qualifiés dans le domaine de la gestion stratégique des finances et la fiscalité locales, grâce à une formation de haut niveau visant une parfaite maîtrise de tous leviers permettant une gestion optimale des marges de manoeuvre financières des territoires. Il accueille les étudiants en formation initiale souhaitant se former à l’élaboration, au maniement, et à l’exploitation de tous les outils financiers, fiscaux et comptables des collectivités territoriales et de leur groupement. Les membres de la fonction publique territoriale ou nationale trouvent dans le diplôme une voie de spécialisation ou de conversion professionnelle particulièrement adaptée aux besoins actuels des territoires. Pour ce personnel, la formation peut donner lieu à des aménagements horaires.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

sur sélection :

La spécialité est accessible aux titulaires d’un Master 1ère année Administration économique, sociale et culturelle :
- 1ère année master administration économique, sociale et culturelle parcours Administration et Gestion des Territoires
- 1ère année master administration économique, sociale et culturelle parcours Administration et Gestion des Entreprises
Sciences du management :
- 1ère année master management des activités touristiques et culturelles
- 1ère année master Marketing
- 1ère année master finance
- 1ère année master comptabilités, contrôle, audit
- 1ère année master administration des entreprises
Droit :
- 1ère année master Droit notarial
- 1ère année master Droit des affaires
- 1ère année master Droit international et droit européen
- 1ère année master Carrières judiciaires et sciences criminelles
- 1ère année master Droit public

Science économique :
- 1ère année master Economie des ressources humaines
- 1ère année master Economie monétaire et bancaire
- 1ère année master Diagnostic économique et gouvernance des territoires
ou d’un diplôme équivalent (Ecole de commerce, IEP, Ecole d’ingénieurs, etc.).

par validation d’acquis ou équivalence de diplôme

en formation initiale : s’adresser à la scolarité organisatrice de la formation
en formation continue : s’adresser au service de formation continue de l’université

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Contenu de la formation

Pour les semestres 1 et 2, se renseigner auprès des scolarités correspondantes (cf. modalités de recrutement)

2ème année de master professionnel Finances des collectivités territoriales et des groupements

SEMESTRE 3

- UE 1 : Finances locales nationales et européennes
- UE 2 : Aménagement du territoire et développement économique
- UE 3 : Droit budgétaire et comptabilité publique locale
- UE 4 : Conférences de culture générale et préparation aux concours
- UE 5 : Droit des produits bancaires et contrats financiers

SEMESTRE 4

- UE 1 : Gestion financière des collectivités territoriales
- UE 2 : Stage, travail rédactionnel et soutenance

Stage

- un stage obligatoire de deux mois minimum dans les collectivités territoriales, les groupements de communes, ou toute autre entreprise ou association travaillant avec les collectivités territoriales.
- la rédaction ainsi que la soutenance d’un rapport de stage, en présence des tuteurs universitaires et des tuteurs d’accueil de la collectivité.
Remarque : Pour les fonctionnaires en formation continue, le stage est remplacé par la rédaction d’un mémoire, lequel a pour objectif de familiariser le fonctionnaire à la recherche, au développement des problématiques, travail auquel l’étudiant est habitué.
Le mémoire donne lieu à une soutenance devant un jury composé de deux universitaires membres de l’équipe pédagogique.

COMPÉTENCES ACQUISES

- En matière de fiscalité des groupements, les enseignements dispensés permettent la maîtrise de différents modes de financements des EPCI, une parfaite appréhension des conséquences de la mise en place de la Contribution Economique Territoriale (CET) sur les modes de financement des territoires. Ils permettent également la définition stratégique, la mise en place et la maîtrise des moyens de financement les mieux adaptés aux projets de développement des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre ou non et des territoires dans lesquels ils s’insèrent. Sur le terrain financier, la formation permet une parfaite appréhension des relations financières entre l’Etat et les collectivités territoriales, leurs groupements, et leurs enjeux.

- En matière de contrôle de gestion, le diplôme permet l’apprentissage des principes de base, et forme à la lecture méthodique d’un budget local et intercommunal. A l’issue de la formation, l’étudiant a appris à créer et à dégager les ratios les plus pertinents en fonction du profil financier de la collectivité analysée. Une approche pratique permet de s’initier à la mise en place d’un équilibre de financement dépendant du couple emprunt-fiscalité. Au sortir du séminaire, l’étudiant ou le fonctionnaire sait mettre en place un diagnostic financier, dégager du budget local les marges de manœuvre financière à partir de trois grands domaines : la solvabilité, la pression fiscale et la capacité à autofinancer l’investissement. Il acquiert par ailleurs la maîtrise de la pratique du budget communal, de son élaboration à sa présentation jusqu’à son adoption et son exécution.

- L’étude de l’aspect financier des contrats administratifs et des outils financiers d’aide au développement public permet de mesurer les risques financiers qui résultent de contrats de marchés publics, d’assurance, de location et de tous autres liés au développement du secteur économique local… La mesure et la définition de ces risques permettent à l’étudiant ou au fonctionnaire de collaborer avec le service juridique et économique des collectivités et des EPCI dans le cadre de la mise en place de ces contrats.

- Apprentissage des différents produits de financement des investissements et des risques liés proposés par le secteur bancaire aux collectivités territoriales et à leur groupement. Elle initie l’étudiant à la négociation des produits bancaires et à la recherche du meilleur produit en fonction des besoins et aux capacités financières de la collectivité que l’étudiant apprend également à analyser.


DÉBOUCHÉS

Les fonctions susceptibles d’être occupées par les titulaires du diplôme sont :
-  directeur financier ou d’adjoint au directeur financier d’une collectivité territoriale ou d’un groupement de communes ;
-  conseil en cabinets dans les domaines du contrôle de gestion, fiscaux, financiers et comptables des collectivités territoriales et des groupements en collectivités territoriales ;
-  audit financier des collectivités territoriales dans le secteur bancaire ou en cabinet de consultant ;
-  responsable de la direction du développement économique d’une collectivité ou d’une société d’économie mixte locale,
-  conseiller financier membre d’un cabinet d’exécutif territorial,
-  contrôleur de gestion et analyste de la stratégie financière ou consultant en finances et stratégie financière locale,
-  responsable de gestion de portefeuille "pôle développement public" en secteur bancaire, …

Les étudiants lauréats du diplôme acquièrent également une solide formation dans les domaines clés des finances publiques locales et intercommunales et des institutions locales, leur permettant, par ailleurs, de passer dans d’excellentes conditions tout entretien lié à l’actualité financière, économique et juridique des territoires, prévu dans les concours (concours d’attaché, d’administrateurs et le concours d’entrée aux IRA).


Avec le soutien de la


Haut de page