Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Cultures et sociétés du XVIème au XXIème siècle (R) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Master Recherche Cultures et sociétés du XVIème au XXIème siècle

Objectifs de la formation

Cette formation est destinée à approfondir les méthodologies de la recherche dans les champs disciplinaires concernés, à la fois par la confrontation des savoirs dans le cadre de démarches pluridisciplinaires et par des traitements spécifiques des approches disciplinaires : histoire sociale et politique, histoire culturelle, histoire de l’art et musicologie.
Cette interdisciplinarité s’inscrit dans le cadre des démarches du Centre Georges Chevrier à laquelle participe les disciplines et thématiques de recherche réunies dans cette formation.
Les deux parcours : "histoire sociale, institutions et conflictualités" et "histoire des arts, création et diffusion culturelle" permettent de renforcer des spécialisations thématiques, tout en maintenant une logique pluridisciplinaire.

Le master "cultures et sociétés du XVIème au XXIème siècle" remplace le master "mondes modernes et contemporains : histoire moderne, histoire contemporaine, histoire de l’art moderne, histoire de l’art contemporain, sociologie et musicologie" depuis la rentrée 2012

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Sur sélection :

La formation est ouverte aux étudiants titulaires d’une maîtrise ou d’une 1re année de master dans les spécialités :
- 1ère année master Histoire moderne
- 1ère année master Histoire contemporaine
- 1ère année master Histoire de l’art moderne et contemporain La sélection des étudiants candidats est opérée sur dossier, comportant un curriculum vitae détaillé, une note brève de présentation du projet de recherche, un résumé d’environ cinq pages du mémoire de maîtrise ou de M1, un document attestant l’obtention d’une maîtrise ou d’un M1 dans une des disciplines du M2 accompagné d’un relevé de notes, une photo d’identité, des coordonnées téléphoniques ou électroniques.

par validation d’acquis ou équivalence de diplôme :

En formation initiale : s’adresser à la scolarité organisatrice de la formation
En formation continue : s’adresser au service de formation continue de l’université (Tél. : 03.80.39.51.80)

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

Pour les semestres 1 et 2, se renseigner auprès des scolarités correspondantes (cf. modalités de recrutement)

2ème année de Master recherche Cultures et sociétés du XVIè- XXIè siècles
Deux parcours sont proposés : "histoire sociale, institutions et conflictualités" et "histoire des arts, création et diffusion culturelle". C’est le choix des séminaires de recherche qui détermine le parcours.

SEMESTRE 3
- UE 1 - Histoire des disciplines
- UE 2 - Méthodes des sciences humaines et sociales
- UE 3 - Archivistique et techniques documentaires
- UE 4 - Langues (au choix : anglais, allemand, espagnol)
- UE 5 - Séminaire de recherche (histoire sociale ou histoire des arts)

SEMESTRE 4
- UE 1 : TER
- UE 2 : Stage
- UE 3 : Séminaire de recherche (institutions et conflictualités ou création et diffusion culturelle)

COMPÉTENCES ACQUISES

- Formation généraliste dans le domaine des sciences humaines et sociales,
- Compétences dans la méthodologie de la recherche appliquée à la formation disciplinaire choisie,
- Expériences de la valorisation de la recherche, de son accompagnement technique ou culturel dans le cadre de stages,
- Apprentissage d’un usage de langues étrangères adapté à la recherche.

DÉBOUCHÉS

La formation a pour premier objectif de préparer les étudiants à la poursuite d’études dans le cadre du doctorat.
Elle leur offre également un bon niveau de culture dans le domaine des sciences humaines et sociales, qui ouvre la voie aux concours de recrutement de la fonction publique d’Etat ou territoriale, comme à des postes de chargés de mission, au sein d’institutions publiques ou privées, dans les domaines de la culture, de la valorisation du patrimoine, ou de l’ingénierie politique et sociale.
Cette formation ouvre des débouchés vers les métiers de la recherche (recherche fondamentale et appliquée), et vers les métiers des mondes de l’art et de la culture.

Haut de page