Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Licences > Musicologie (parcours musique - musicologie et parcours pratique musicale spécialisée) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Licence Musicologie (parcours musique - musicologie et pratique musicale spécialisée)

Objectifs de la formation

La Licence Arts, Lettres, Langues mention musicologie est fondée sur l’enseignement de la musicologie. Celle-ci se donne pour objectif d’étudier le phénomène musical à travers son évolution historique, ses théories, ses pratiques, ses fondements physiques et perceptifs, et sa place dans la société.
La licence se divise en deux parcours : « Musique et musicologie » et « Pratique musicale spécialisée ». Ces deux parcours n’ont pas les mêmes objectifs et ne s’adressent pas à la même population étudiante, mais comportent néanmoins un certain nombre d’enseignements communs.
La formation à la licence de Musique, parcours « pratique musicale spécialisée » s’adresse exclusivement aux étudiants admis au concours du Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique en Bourgogne (PESM). Cette formation se conjugue avec la formation au Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) et au Diplôme d’Etat (DE) de professeur de musique. Les enseignements de la licence de musique parcours « pratique musicale spécialisée » sont validés pour le DNSPM et le DE, et inversement.
Les formations aux DNSPM/licence « pratique musicale spécialisée » sont organisées en trois départements :
- Département de musique instrumentale : instrumentiste dans les répertoires classiques à contemporains en partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon
- Département de musiques actuelles : chanteur et instrumentiste dans le champ des musiques actuelles (jazz, hip-hop, électro…) en partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Chalon
- Département de musique vocale : chanteur et chef d’ensembles vocaux dans le champ des répertoires anciens à contemporains.
Ce parcours délivre, en convention avec le Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique en Bourgogne (PESM), une Licence destinée aux étudiants qui préparent le Diplôme d’Etat de Professeur de Musique (DE) et le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM). Pour les conditions d’admission consultez le site du PESM http://www.pesm-bourgogne.fr/.

Pendant la durée de leur formation, les étudiants sont inscrits à la fois à l’Université de Bourgogne et au PESM. Les enseignements sont dispensés par le PESM pour environ 2/3 d’entre eux et par le département de musicologie de l’Université de Bourgogne pour environ 1/3.
La Licence Arts, Lettres, Langues mention Musique, parcours « pratique musicale spécialisée » comprend pour une part des enseignements musicologiques et théoriques et pour une autre part des enseignements de pratique instrumentale/vocale.

L’objectif du parcours « Musique et musicologie » est d’acquérir une solide culture musicale, des compétences techniques et de fortifier la pratique instrumentale et vocale. Il s’agit donc pour l’étudiant à la fois d’engager une réflexion sur le phénomène musical dans son ensemble et de la nourrir par une expérience personnelle.

Le département de Musicologie collabore à l’existence d’un Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique, qui prépare les étudiants au Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM, nouvelle formation) et au parcours de pratique musicale spécialisée de la licence existante de musique (nouveau parcours destiné uniquement aux étudiants inscrits en parallèle au PESM de Bourgogne).

DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENT | DÉBOUCHÉS | ORGANISATION ET DESCRIPTIF DES ÉTUDES | MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENT

L’accompagnement de l’étudiant est personnalisé par différents dispositifs.
Le Plan Réussir en Licence (PRL) s’applique sur les trois années de Licence sous la forme de technique de dissertation (S1), de méthodologie du commentaire (S1), de l’anglais musicologique (S1+S2), de technique de documentation (S2), de méthodologie de l’analyse (S2), d’informatique musicale (S3+S4), d’italien musicologique (S3+S4), de transcription (S4) et de trois formations professionnalisantes au cours des semestres 5 et 6.
Un tutorat de rentrée offre aux étudiants de première année l’information sur l’organisation des études, les modalités d’évaluation des enseignements, les structures et les moyens mis à leur disposition.
Un tutorat pédagogique en solfège et en harmonie est assuré, à l’intention des débutants, à hauteur de 120 heures.


DÉBOUCHÉS

Poursuites d’études

Tout étudiant titulaire d’une licence de Sciences Humaines et Sociales mention Musique a accès aux Masters correspondants.

Sciences humaines et sociales Mention Musicologie :
- Spécialité recherche :
Musicologie de la création et performance (ouverture du M1 rentrée 2014 et du M2 rentrée 2015)

- Spécialité professionnelle :
Master Musicologie de la création et de l’interprétation : ouverture M1 et M2 rentrée 2015
Sciences humaines et sociales Mention : Culture et sociétés XVIe-XXIe siècles :
- Spécialité recherche :
Master Culture et sociétés XVIe- XXIe siècles : parcours musicologie et pratique musicale

Sciences humaines et sociales Mention Mondes anciens et médiévaux, territoires, environnement du passé :
- Spécialité recherche Master Etudes médiévales
Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation 2d degré Education musicale et chant choral
Master professionnel Ingénierie des métiers de la Culture (ESPE- département Denis Diderot)

Autres poursuites d’études

L’Institut de Préparation à l’Administration Générale (IPAG) prépare les candidats aux concours administratifs de catégorie A.

L’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE ex : IUFM) prépare aux métiers de l’éducation et de l’enseignement à l’école primaire (professeur des écoles) et au Master de la vie scolaire et des pratiques éducatives (conseiller d’orientation)

Les Centres de formation de musiciens intervenants (CFMI de Sélestat, Lyon, Poitiers) à l’école préélémentaire ou élémentaire.

Métiers

- Les métiers de l’enseignement :
Professeur d’éducation musical et de chant choral (après l’obtention du CAPES ou de l’Agrégation)
Professeur dans les écoles de musique après l’obtention du DE (Diplôme ’Etat de Professeur de Musique délivré par le Ministère de la Culture) :

- Les métiers de l’administration :
L’acquisition de la licence permet d’accéder par voie de concours de catégorie A aux fonctions de cadre de l’administration publique.

- Les métiers de la musique et du son :
Musicien professionnel après l’obtention du DNSPM (Diplôme National Supérieur du Musicien délivré par le Ministère de la Culture) et la Licence Sciences Humaines et Sociales mention Musique.
D’autres débouchés s’ouvrent avec des formations complémentaires : compositeur et designer sonore, ingénieur du son, graveur dans l’édition musicale, documentaliste spécialisé dans les documents audio-visuels, musicolthérapeute, conseiller musical dans l’audio-visuel, producteur à la radio, critique musical, etc.


ORGANISATION ET DESCRIPTIF DES ÉTUDES

Site préparant au diplôme : Dijon
Organisation générale

La Licence Sciences Humaines et Sociales mention Musique comprend six semestres, divisés chacun en Unités d’Enseignements (U.E.).
Chaque semestre représente 30 crédits européens et comprend 5 UE affectées chacunes de crédits européens dont deux UE fondamentales, une UE méthodologique, une UE outils et une UE d’ouverture.
A chaque semestre des trois années, l’étudiant choisit une UE d’ouverture culturelle et scientifique.
Les enseignements proposés s’efforcent de respecter un équilibre entre les différentes facettes de la musicologie. Ils se répartissent en cinq grands domaines : histoire et analyse de la musique, technique de la musique, pratique musicale, outils méthodologiques, enseignements d’ouverture.


- L’histoire et l’analyse de la musique concernent l’étude des esthétiques, des courants, des langages, des genres, des théories, des pratiques de création et de réception de la musique qui ont traversés les différentes époques du Moyen Age à nos jours.

- La technique de la musique regroupe les enseignements indispensables à la formation de l’oreille et à l’analyse auditive d’œuvres. L’étudiant suit des cours de formation musicale (solfège) et d’écriture (harmonie). La maîtrise de ces deux domaines est indispensable pour aborder le commentaire d’œuvres enregistrées qui fait appel à la capacité de noter des éléments musicaux et ensuite de les analyser pour produire un commentaire.

- La pratique musicale abordée en musicologie se veut diversifiée. Elle se répartit entre pratique instrumentale collective à partir de projets annuels, pratique vocale en chœur, direction de chœur (à partir de la troisième année) et pratique du déchiffrage, de l’accompagnement et de l’harmonisation au clavier. Les pratiques vocales et instrumentales donnent lieu chaque année à des concerts publics.

- Les enseignements qui développent des compétences diverses dans des domaines tels que les langues vivantes, l’informatique générale et l’informatique musicale, sont regroupés sous la dénomination « outils méthodologiques ». Ils apportent des connaissances et des compétences indispensables à tout musicologue. En plus d’une langue vivante au choix, les étudiants suivent des cours d’approfondissement en anglais et en italien musicologiques. L’informatique musicale constitue une part importante de l’enseignement en musicologie car elles constitue aujourd’hui un outil incontournable pour le musicologue (édition de partition, analyse et traitement du signal, arrangement, enregistrement, montage, mixage).

- Les enseignements d’ouverture élargissent le spectre des domaines étudiés. Ils permettent à l’étudiant de se familiariser avec des disciplines connexes à la musicologie telles que la philosophie de la musique, l’histoire des institutions musicales, l’acoustique, la psychoacoustique et la psychologie de la musique, etc.). Ces enseignements offrent des passerelles vers des Masters qui débouchent sur les métiers de la culture, le design sonore, la musicothérapie, etc.
Ces enseignements sont dispensés par une équipe pédagogique constituée d’enseignants-chercheurs en musicologie, et pour certains cours d’autres disciplines (histoire, langues, littérature), de professeurs agrégés (PRAG) et de chargés de cours (ATER ou professionnels de la musique). L’appartenance des enseignants-chercheurs du département à divers laboratoires de recherche de l’Université de Bourgogne (Centre Georges Chevrier, ARTeHIS, LEAD) permet de maintenir un lien direct entre enseignement et recherche qui favorise la transmission des connaissances les plus récentes et du goût pour l’innovation, la création et la recherche.
L’enseignement des langues est présent obligatoirement dans les 3 années.
L’enseignement de l’informatique générale et préparation au C2I est proposé au S1 et au S2 de la licence 1 (UE Outils).

Présentation des UE

L3 Musique parcours musique et musicologie (2015-2016)

SEMESTRES 5 et 6
- UE 1 et UE 6 Fondamentale : histoire et langage de la musique
- UE 2 et UE 7 Fondamentale : technique de la musique
- UE 3 et UE 8 Complémentaire : pratiques musicales
- UE 4 et UE 9 Outils
- UE 5 et UE 10 Ouverture culturelle et scientifique

L3 Musique parcours pratique musicale spécialisée (2015-2016)

SEMESTRES 5 et 6
- UE 1 et UE 6 Histoire et langage de la musique
- UE 2 et UE 7 Pratique d’ensemble et tutorat
- UE 3 et UE 8 Enseignement instrumental / vocal
- UE 4 et UE 9 Méthodologie
- UE 5 et UE 10 Enseignements d’ouverture

Espace Numérique de Travail (ENT)
Cet espace numérique permet notamment d’accéder à la plateforme pédagogique PLUBEL, à la messagerie étudiante, aux espaces WIFI, d’obtenir des relevés de notes, certificats de scolarité et d’avoir accès au dossier étudiant
Les étudiants s’inscrivant pour la 1ère fois à l’Université de Bourgogne doivent activer leur compte numérique sur ent-bourgogne.fr. Un mode d’emploi est mis à disposition en début d’année universitaire.


Modalités d’admission
- Première année de Licence
Parcours pratique musicale spécialisée :
Concours d’admission (se renseigner sur les dates de dépôt du dossier de candidature auprès du PESM : http://www.pesm-bourgogne.fr)
Conditions pour l’inscription au concours d’admission

-  être titulaire d’un baccalauréat ou d’un Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires (DAEU)
-  être titulaire d’un Diplôme d’Etudes Musicales (DEM), ou d’un Diplôme National d’Orientation Professionnel (DNOP), ou d’une médaille d’or, ou d’un premier pris, délivré par un CRR ou un CRD.
Parcours musique et musicologie :
Sont admis de droit : les titulaires d’un baccalauréat toutes sections (séries professionnelles déconseillées) ou d’un Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires (DAEU)
Sur décision de la commission de validation des acquis : les candidats non bacheliers ou non titulaires d’un DAEU.
- Deuxième année de Licence
Sont admis de droit : les étudiants déclarés ADMIS en L1 Musique. Sur décision de la commission de validation des acquis, tout autre cas après examen de dossier.
- Troisième année de Licence
Sont admis de droit : les étudiants déclarés ADMIS à la L2 Musique Sur décision de la commission de validation des acquis, tout autre cas après examen de dossier.

La procédure de validation des acquis de l’expérience (VAE), pratiquée dans le cadre de jurys composés d’enseignants et de professionnels, peut aussi permettre une admission directe à différents niveaux du cursus.

MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Les connaissances sont évaluées sous forme de contrôles continus réalisés au cours du semestre et/ou d’une épreuve terminale organisée en fin de semestre.
Le poids relatif des contrôles continus dépend de chaque UE et se traduit par l’affectation d’un coefficient.
Une session d’examen est organisée à la fin de chaque semestre. Pour tous les semestres, une 2e session dite de rattrapage est organisée au mois de juin.

Les modalités de contrôle des connaissances sont définies par le référentiel des études LMD

Haut de page