Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Parcours Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M) (P) (ouverture du M1 depuis la rentrée 2014 et M2 depuis la rentrée 2015) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Master professionnel Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M)

Objectifs de la formation

Ce Master propose une formation professionnelle unique en son genre en France, réunissant des compétences tant en physique des matériaux et des procédés qu’en métallurgie, mécanique, modélisation et simulation, mais aussi en instrumentation et contrôles non destructifs. Son objectif est de Former les futurs cadres dans l’ingénierie des composants pour l’industrie nucléaire : cette formation professionnelle répond à un besoin croissant dans ce secteur industriel (fabrication, maintenance, conception, assemblage, procédés, …).

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Accès en M1

- Cette formation est ouverte au candidats titulaires d’une licence de : mécanique, physique, physique et applications, sciences physiques et chimiques et chimie des matériaux.
- Sur dossier par validation d’acquis aux étudiants étrangers ayant l’équivalence d’une licence

Accès en M2 sur dossier

- Étudiants titulaires du M1 PC2M et ayant obtenu un contrat de professionnalisation
- Sur dossier par validation d’acquis à la formation continue

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

1ère année de master Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M)

SEMESTRE 1
- UE 1 Physique de l’état solide
- UE 2 Physique et chimie des matériaux
- UE 3 Mécanique et comportement des matériaux
- UE 4 Fondamentaux pour les procédés
- UE 5 Nucléaire dans le monde et sûreté

SEMESTRE 2
- UE 6 Procédés 1
- UE 7 Contrôle non destructifs
- UE 8 Contrôle capteurs
- UE 9 Projets tutorés
- UE 10 Stage

2ème année de master Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M)

SEMESTRE 3
- UE 11 Procédés II
- UE 12 Simulation des procédés
- UE 13 Mécaniques des structures
- UE 14 Durabilité des matériaux
- UE 15 Contrôle et caractérisation des matériaux

SEMESTRE 4
- UE 16 Norme et sûreté dans le nucléaire
- UE 17 Stage


COMPÉTENCES ACQUISES

Compétences acquises à l’issue de la formation :

L’ensemble des connaissances théoriques et pratiques ajouté à l’expérience acquise en entreprise, doit permettre aux étudiants de s’intégrer facilement dans les secteurs d’activités en lien avec l’industrie du nucléaire et plus généralement la métallurgie. Les compétences acquises par les étudiants à l’issue de la formation sont les suivantes :
-  Physique et chimie des matériaux métalliques et alliages
-  Comportement des matériaux et structures (Mécanique des milieux continus, Thermomécanique, plasticité, durabilité …)
-  Procédés d’élaboration des pièces (Soudage, usinage, forgeage, assemblage, traitements)
-  Modélisation et simulation (CAO, FORGE, COMSOL, STATISTICA, ABAQUS, CASTEM …)
-  Contrôle et caractérisation des matériaux et structures (CND, analyses physique et chimique (MEB, MET …)
-  Codes et normes (normes et sureté nucléaire, codes de construction, dommages des matériaux à l’irradiation

DÉBOUCHÉS

La filière nucléaire représente 125 000 emplois directs en France et 285000 indirects en 2011. Cette filière est fortement implantée en Région Bourgogne et Rhône-Alpes et est reconnue à travers la création du pôle de compétitivité PNB, acteur incontournable du nucléaire à vocation mondiale. Il n’existe pas aujourd’hui dans le monde de rassemblement équivalent d’industries et de compétences dans le domaine nucléaire. Il a pour ambition d’innover, de former et de fédérer pour accroître durablement le leadership de la filière nucléaire française tout en développant la fertilisation croisée entre secteurs industriels de haute technicité. Par ailleurs, le CSFN (Comité stratégique de la filière nucléaire française) annonce une perspective, au vue des départs en retraite, d’environ 55000 emplois à l’horizon 2020 tous secteurs confondus dans le nucléaire.

Les métiers visés par les diplômés de cette formation sont les suivants :
- Ingénieur R & D
- Chef de projets
- Responsable d’intervention
- Ingénieur méthode
- Responsable soutien production
- Ingénieur calcul sûreté
- Ingénieur conception/Essai
- Ingénieur d’étude en mécanique

Haut de page