Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations 2012-2016 > Licences pro > Métiers de la protection et de la gestion de l’environnement parcours dépollution, production et gestion durable des eaux (ouverture prévue à la rentrée 2017 sous réserve de validation par les instances de l’uB et de l’accréditation par le MESR) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Licence Professionnelle métiers de la protection et de la gestion de l’environnement parcours dépollution, production et gestion durable des eaux (ouverture prévue à la rentrée 2017 sous réserve de validation par les instances de l’uB et de l’accréditation par le MESR)

Objectifs de la formation

Cette licence professionnelle s’inscrit dans la continuité de l’offre de formation offerte par l’Université de Bourgogne, AgroSup Dijon et l’EPLEFPA de Nevers-Challuy, en permettant une large ouverture aux étudiants de bénéficier d’un réel débouché professionnel dans le domaine de l’environnement grâce à une formation à la fois scientifique et opérationnelle.

Ce projet répond à la demande forte des étudiants de pouvoir poursuivre leur cursus vers l’Université et un diplôme professionnalisant de niveau licence. Il répond aussi aux attentes des professionnels, industriels ou collectivités, qui ont de plus en plus besoin de jeunes diplômés de niveau II aptes à maîtriser l’ensemble des aspects liés à l’eau de manière à travailler en cohérence avec les réglementations et les obligations dans le domaine de l’environnement.

A l’issue de cette licence, les diplômés présentent une capacité à aborder et adapter les aspects théoriques et pratiques relatifs au traitement, à la production et à la gestion de l’eau. Au niveau professionnel, ils doivent pouvoir formuler et gérer un projet depuis l’élaboration d’un cahier des charges, jusqu’à sa mise en œuvre. Ils doivent aussi maîtriser l’animation d’équipes techniques, ainsi que la rédaction de rapports et de projets techniques. Cette formation intègre également une capacité d’analyse et de diagnostique de la dimension économique et réglementaire d’un problème lié à l’eau.

La LP métiers de la protection et de la gestion de l’environnement parcours dépollution, production et gestion durable des eaux devrait remplacer à la rentrée 2017, la LP Protection de l’environnement spécialité Traitement des eaux et des déchets

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Cette formation est ouverte aux candidats à la Formation Initiale (FI), en Contrat de Professionnalisation (CP) et en Formation Continue (FC). Cette formation s’adresse aux étudiants titulaires de 120 crédits européens (Bac + 2) ayant un projet professionnel dans le domaine de la gestion de l’eau ou des déchets.

-  DEUG Sciences et technologie option SV (Sciences de la Vie), SM (Sciences de la Matière), STPI (Sciences et Technologie Pour l’Ingénieur),
-  DEUST du secteur secondaire ou du secteur agronomique,
-  DUT Génie biologique, Génie des procédés, Génie chimique, Mesures physiques, Traitement de l’eau, Biochimie,
-  BTSA GEMEAU, Anabiotec, GPN, A.P.
-  BTS Métiers de l’eau, Hygiène - propreté - environnement, Hygiène et sécurité, Analyses biologiques, Maintenance des automatismes industriels,
-  Autres diplômes bac +2 de nature similaire

L’ouverture à l’alternance, en contrat de professionnalisation ou en apprentissage, a pour objectif de rapprocher les étudiants du monde professionnel et ainsi favoriser leur insertion professionnelle. Pour ces étudiants, la formation est organisée sur une année universitaire de mi-septembre à mi-septembre de l’année suivante. L’enseignement académique correspond à 432 heures de formation.

La période en entreprise se déroulera en deux temps : d’une part dans le cadre d’une alternance entre le lieu d’étude et l’entreprise, et d’autre part en immersion complète à partir de la fin des enseignements (début avril). L’alternance de périodes de formation et de périodes en entreprise permet un enrichissement croisé : la pédagogie tire profit des expériences issues des périodes en entreprise. En entreprise, l’étudiant met en œuvre des connaissances apprises et les intègre progressivement dans le cadre des missions dont il a la charge. Il apprend son futur métier par l’exercice de responsabilités.

Sont autorisés à faire acte de candidature, au titre de la formation continue :
-  Les techniciens supérieurs employés par les entreprises ou les collectivités travaillant dans le domaine de la gestion de l’eau (stations d’épuration, réseaux…) et qui ont suivi une formation à bac + 2 (ou de niveau III) dans le domaine concerné,
-  Les salariés du secteur professionnel concerné ne disposant pas les diplômes mentionnés, mais possédant une expérience professionnelle de plusieurs années à un niveau de technicien supérieur dans ce secteur.

Remarques : La filière est prévue pour fonctionner avec un effectif de 25 à 30 étudiants, toutes origines comprises. La sélection des candidats par la commission pédagogique se fera sur dossier, complété par un entretien. Une liste principale sera établie ainsi qu’une liste complémentaire.

Les étudiants étrangers qui ne disposent pas de l’un des diplômes français requis pour l’accès à la formation devront impérativement constituer un dossier auprès du service des Relations Internationales (voir calendrier et date limite de dépôt de dossier sur la page web ub-link relative à ce service : rubrique « Etudiants internationaux » et « Venir à l’uB à titre individuel »), même s’ils sont en cours de formation dans le supérieur en France au moment du dépôt de dossier.

Les étudiants de nationalité française disposant des diplômes requis ou équivalents, mais obtenus à l’étranger doivent constituer un dossier de validation d’acquis (à retirer à la scolarité centrale ou à la scolarité de l’UFR SVTE en cas d’admission dans la filière). Leur candidature sera étudiée en fonction de leur projet universitaire et professionnel, de leur maîtrise de la langue française, et de l’adéquation de leurs diplômes avec le niveau et la formation qu’ils souhaitent intégrer.

ORGANISATION DE LA FORMATION

Site de localisation de la formation : Nevers

Contenu de la formation

Présentation des UE
Semestres 5 et 6
- UE 1 : Caractérisation des eaux et des milieux
- UE 2 : Economie et réglementation
- UE 3 : Communication scientifique et technique
- UE 4 : Communication
- UE 5 : Sciences des équipements et bases des procédés
- UE 6 : Traitements et dépollution des eaux 2
- UE 7 : Durabilité et gestion intégrée des eaux
- UE 8 : Méthodologie scientifique et démarche de bureau d’étude - UE 9 : Projet tutoré
- UE 10 : Stage
- UE 11 : Options facultatives


COMPÉTENCES ACQUISES


Compétences scientifiques et techniques :
-  Connaissances scientifiques et technologiques de base pour tous les secteurs de l’eau,
-  Capacité d’adaptation scientifique, technique dans les différents domaines et en fonction des interlocuteurs du secteur et en prenant en compte la demande,
-  Capacité à réaliser des choix technologiques compatibles entre eux et à l’objectif d’ensemble,
-  Capacité à s’approprier des évolutions scientifiques et techniques avec une aide extérieure minimale,
-  Capacité à mettre en place des protocoles de test et à interpréter des résultats expérimentaux.

Compétences professionnelles :
-  Capacité d’organisation et de gestion des ressources humaines et matérielles,
-  Capacité à opérer dans une structure organisationnelle privée ou publique,
-  Capacité à opérer dans un environnement européen,
-  Capacité à élaborer, critiquer, mettre en œuvre un cahier des charges,
-  Capacité à formuler et à gérer un projet,
-  Capacité de veille technologique et organisationnelle.

Compétences administratives, de gestion financière et de droit :
-  Capacité d’analyse et de diagnostic de la dimension économique d’un problème lié à l’environnement,
-  Capacité d’analyse et de diagnostic de la situation financière d’une entreprise ou d’une collectivité,
-  Capacité d’analyse et de diagnostic de la dimension réglementaire d’un problème lié à l’environnement.

DÉBOUCHÉS

-  Responsable de réseaux d’eaux usées et de stations d’épuration,
-  Responsable de réseaux d’eau potable et de stations de production d’eau potable,
-  Chargé de mission hydrologie,
-  Responsable hydraulique fluvial.
-  Responsable service des eaux,
-  Chargé de mission qualité de l’eau et qualité des milieux aquatiques
-  Responsable environnement pour les collectivités,
-  Animateur de projet environnement pour les collectivités,
-  Conseiller pour la prise de décision en matière de risques environnementaux et en réglementation liée à l’environnement.
-  Responsable environnement en bureau d’études,
-  Chargé de mission irrigation et environnement en agriculture
-  Chargé d’études valorisation des boues
-  Chargé d’étude plans d’épandage

Haut de page