Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Psychologie du travail : management des relations humaines et des communications (P) Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Viadeo uB link, le réseau social de l'université Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Pinterest

Master Pro psychologie du travail : management des relations humaines et des communications (P)

Objectifs de la formation

L’objectif de ce master est de former des spécialistes en psychologie sociale et du travail, chargés du management et des Relations Humaines dans les organisations, des chargés de communication au sein des entreprises et des organisations ainsi que des consultants juniors en cabinet de conseils proposant des services dans ces domaines. Les diplômés pourront assurer des missions d’intervention, de management en rapport avec des problèmes d’aptitudes, de relations humaines et de communications dans les organisations. A cette fin, ils reçoivent des enseignements spécialisés effectués par des enseignants-chercheurs en Psychologie Sociale et du Travail.
Ils reçoivent également des enseignements dispensés par des professionnels de l’audit en organisation et suivent des séminaires thématiques en rapport avec les demandes actuelles de organisations (conflits, stress professionnel, harcèlement moral au travail, insertion sociale…etc).

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Accès à la formation :

- en formation initiale pour les étudiants titulaires d’une 1ère année master de Psychologie ou d’un diplôme de maîtrise de psychologie (ou diplôme équivalent) de préférence en psychologie sociale ou du travail de l’Ub ou d’une autre université.
- en formation continue pour les salariés du secteur associatif, du secteur privé et du secteur d’état et aux professions libérales justifiant d’une expérience professionnelle et/ou d’un niveau de formation jugé(s) suffisant(s) par l’équipe pédagogique. Des équivalences par validation d’acquis ou par VAE sont envisageables selon les dossiers, dans le but d’aménager la formation pour ces étudiants.

Sélection des dossiers :
Pour être admis dans la formation, une sélection est opérée sur la base de dossiers fournis par les candidats. Cette sélection prend en compte, notamment pour les étudiants en formation initiale les résultats académiques, la présence de stages avec attestation, les motivations et le projet professionnel de l’étudiant, les recommandations écrites de professionnels.
La capacité d’accueil est d’environ 10 personnes par année pour les étudiants en formation initiale, dont le recrutement se fera sur dossier et après entretien devant un jury composé au moins d’un responsable de la voie professionnelle, d’un enseignant et d’un professionnel extérieur.

Les entretiens ont lieu environ un mois après le dépôt des dossiers. En l’absence de convocation pour entretien dans ce délai, le candidat peut estimer que sa candidature a été rejetée.

Une personne ne s’étant pas inscrite dans la spécialité afin de la valider entièrement, ne peut suivre une partie de la formation sans un accord émis au cas par cas par le responsable pédagogique de la voie professionnelle ou s’acquitter d’une inscription modulaire auprès du service de formation continue.

Retrait et dépôt des candidatures en formation initiale :
Le dossier de candidature doit comporter :
- une lettre de motivation
- un C.V. avec photo d’identité
- l’attestation et/ou le relevé des notes du dernier diplôme obtenu ou en cours, ainsi que celui de niveau précédent (pour les étudiants en formation initiale : relevés de note de 1ère année de Master et licence-L3)
- un résumé du dernier mémoire de recherche réalisé ou en cours,
- 2 enveloppes timbrées à l’adresse de l’étudiant
- toutes autres pièces par lesquelles le candidat souhaiterait se faire valoir (relatives à un projet professionnel, une synthèse d’activités professionnelles, ou des attestations de stages ou d’activités professionnelles, notamment dans le domaine du master…)
N.B. : les attestations de stage ne seront prises en compte que dans la stricte mesure où elles seront signées par l’accueillant en stage dont les coordonnées seront précisées et où elles feront apparaître clairement la durée du stage ainsi que les missions effectivement réalisées.

Attention :
- les dossiers ne sont jamais retournés aux candidats, aussi est-il préférable qu’ils n’y incluent aucun document original
- Des compléments d’informations peuvent être spontanément fournis (ou demandé) au moment de l’entretien de sélection (notes complètes de la maîtrise par exemple, autres pièces…)
- Le manque d’informations fournies désavantagera le candidat pour être retenu à cet entretien
- Par ailleurs, toute déclaration erronée concernant les informations fournies au jury peut entraîner le rejet de la candidature

Le dossier, en formation initiale, est à déposer ou à adresser à :
Faculté des Lettres - Scolarité Master 2 psychologie - Bureau 125b - A l’attention de M. FINOT - 2, Boulevard Gabriel - 21000 Dijon.

Merci d’indiquer l’objet sur l’enveloppe que vous adresserez : « Candidature pour le M2 de Psychologie du Travail »

Il n’y a pas de formulaire ad hoc à retirer auprès de nos services. Le dossier complet comprend simplement l’ensemble des pièces mentionnées ci dessus.

- Date limite de dépôt : 19 juin 2015 pour la première session de recrutement.

- Examen des dossiers par le jury : 25 juin 2015

- Auditions des candidats : 2 et 3 juillet 2015

Toutes les demandes concernant des questions administratives doivent être adressées au secrétariat.

En formation continue, le recrutement se fait sur dossier. Un entretien avec le jury pourra être organisé si besoin.
Dossier de candidature à demander au SEFCA "Service commun des formations continue et par alternance" : Mme Martine Bailly - Tél. 03.80.39.51.93
Les candidats doivent être titulaires d’un titre ou diplôme attestant d’un niveau de qualification II (bac +4).
À défaut, l’accès peut être envisagé après validation des acquis (décret du 23 août 1985), spécialement pour les candidats ayant acquis une expérience significative dans le domaine de la psychologie ou des ressources humaines.

ORGANISATION DE LA FORMATION


Site de localisation de la formation : Dijon

Présentation des UE

1ère année de Master Psychologie

SEMESTRE 1 Parcours Psychologie sociale
- UE 1 Disciplinaire : Catégorisation et partitions sociales dans le discours
- UE 2 Disciplinaire : Intéractions langagières et professionnelles
- UE 3 Disciplinaire : Processus sociocognitifs et psychologie du travail
- UE 4 Outils (1 enseignement au choix parmi : anglais - statistiques ou logiciels d’analyse)
- UE 5 Options

SEMESTRE 2 Parcours Psychologie sociale
- UE 1 Disciplinaire : Représentation sociales et langage
- UE 2 Disciplinaire : Intéractions sociales dans le monde du travail
- UE 3 TER Mémoire
- UE 4 Stage
- UE 5 Options

2ème année de Master Psychologie du travail : Management des relations humaines et des communications

SEMESTRE 3

- UE 1 : Relations humaines, justice organisationnelle et relation entre services
- UE 2 : Culture d’entreprise, représentations sociales et processus évaluatifs
- UE 3 : Stratégie managériale et communication d’entreprise
- UE 4 : Option (UE au choix dans le M2 Socio-psychologie et sciences de l’intervention du sport et des loisirs ou dans les autres masters professionnels adossés au laboratoire SPMS)
- UE 5 : Qualité de vie et performance au travail

SEMESTRE 4

- UE 1 : Relations humaines et psychosociologie
- UE 2 : Insertion professionnelle, GPEC, audit

STAGE

Stage possible en continu ou fractionné entre le 1er octobre et le 30 septembre, en alternance avec les enseignements, dans le cadre de la réglementation pour la validation du titre de psychologue.
Le stage, avant d’être entamé, est avalisé par le responsable pédagogique par le biais d’une convention et avec un avenant en prévoyant les objectifs et les missions. L’avis du responsable de stage peut être sollicité, pour l’évaluation du projet professionnel et celle du mémoire de recherche appliquée. Dans le cas où le stage ne paraîtrait pas remplir les conditions minimales de durée, de missions correspondantes au diplôme, ou de satisfaction du responsable de stage, une note de 0 peut être affectée pour ces deux évaluations.

Le rapport sur le projet professionnel est basé sur les expériences professionnelles antérieures, notamment sur le lieu de stage, les connaissances acquises lors des unités d’enseignements liées aux séminaires professionnels et les projets professionnels futurs du candidat. Il est évalué par un des responsables de la formation.

Le mémoire de recherche appliquée fait l’objet d’une soutenance devant un jury.

COMPÉTENCES ACQUISES

À l’issue de la formation, les participants doivent être en mesure de mener des actions liées aux relations dans les organisations tant en matière d’organisation du travail que d’évaluation et de développement des aptitudes relationnelles.

Plus précisément, ils doivent être capables :
- d’analyser une demande d’intervention dans le domaine des relations humaines et des communications en interne et en externe
- de fournir l’audit d’une relation de travail impliquant des éléments relationnels et communicationnels
- de concevoir et de mettre en place des dispositifs d’intervention visant à améliorer le management des relations humaines et des réseaux de communication
- de produire une évaluation et un suivi de ces interventions au sein de l’organisation en rapport avec la demande de celle-ci

DÉBOUCHÉS

Les psychologues du travail réalisent les prestations et activités relatives à l’organisation du travail dans ses dimensions psychologiques, tant au niveau du groupe que de l’individu.
Plus spécifiquement, ils assurent :

- le conseil en organisation du travail,
- la formation et l’intervention en matière de santé mentale au travail, de stress et de prévention des conflits,
- l’étude et l’analyse du facteur humain dans la qualité de la production, la sécurité des personnes et la sûreté des installations,
- l’expertise et le conseil à la demande des Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT),
- la conduite de bilans de compétences
- l’accompagnement de la mobilité professionnelle et l’insertion des personnes lors de transitions professionnelles.

Les fonctions peuvent être exercées dans le secteur privé ou public.
Chiffres d’insertion 2003 à 2006 : 88 % des étudiants en emploi dont près de 60 % en CDI

Haut de page