Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Licences pro > Ressources documentaires et bases de données spécialité Archives et patrimoines industriels, culturels et administratifs Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Licence Professionnelle Ressources documentaires et bases de données spécialité Archives et patrimoines industriels, culturels et administratifs

Objectifs de la formation

La Licence Professionnelle APICA (Archives et Patrimoines Industriels, Culturels et Administratifs) est un diplôme intermédiaire qui s’inscrit dans l’offre de formation de l’Université de Bourgogne, elle-même organisée selon le schéma Licence-Master-Doctorat (LMD).
La visée professionnelle de cette licence dans une offre de formation plus générale permet une insertion rapide.
Cette formation, qui s’appuie sur une pédagogie de projet, vise à apporter à l’étudiant les compétences techniques et l’autonomie nécessaire mais aussi à le préparer à la formation tout au long de la vie.
Dans toute organisation, la production de documents génère des archives de nature diverse sur des supports variés dont la conservation et la communication prévues par la législation sont du ressort des organismes producteurs.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES ACQUISES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Formation initiale
La formation s’adresse aux étudiants issus des diplômes de formations initiales BAC+2 tels que :
- DEUG ou L2 (en particulier Droit, Economie et gestion, AES, Histoire), DEUST (Sciences et techniques de l’information et de la documentation, Métiers de la culture, Techniques juridiques, fiscales et comptables, Etudes juridiques spécialisées, Droit des assurances, Droit immobilier, Droit de l’environnement et de l’urbanisme, Gestion de l’entreprise, Banques, organismes financiers et de prévoyance…),
- DUT (Carrières Juridiques, Carrières Sociales, Gestion Administrative et COmmerciale, Gestion des Entreprises et des Administrations, Gestion Logistique et Transport, Information-Communication, (options métiers du livre et du patrimoine, gestion de l’information et du document dans les organisations, communication des organisations),
- BTS tertiaire (Assistant de Direction, Assistant Secrétaire trilingue, Assurance, Professions immobilières, Assistant de gestion PME-PMI, Communication des Entreprises)
- titre étranger de niveau comparable
Formation continue
Sont concernés par cette proposition de formation (sans aucune condition d’âge) :
- Les demandeurs d’emploi,
- Les salariés en congé individuel de formation,
- Les salariés sur plan de formation,
- Les titulaires d’un diplôme de niveau bac+2, tels que ceux cités au dessus ou équivalent, ou bénéficiant d’une validation de leurs acquis professionnels et disposant d’une expérience professionnelle de 5 ans.

Les candidats à la licence professionnelle ne justifiant pas des titres normalement requis (diplôme de niveau III) peuvent solliciter une validation d’acquis professionnels / personnels (décret de 85), dans la mesure où il remplissent les conditions notamment relatives au délai de trois ans en cas d’échec antérieur au diplôme visé.

Le jury examine, tous les dossiers de candidature puis décide dans un premier temps soit un rejet, soit une convocation à un entretien individuel, soit une admission (ou une admissibilité). Le jury se prononce ensuite définitivement sur l’admission (ou l’admissibilité) en liste principale ou en liste complémentaire ou le rejet.

Pour vous informer et demander un dossier de candidature, connectez-vous sur le site Internet de l’I.U.T. de Dijon : http://iutdijon.u-bourgogne.fr. Le Service Scolarité ( 03.80.39.64.02) reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

ORGANISATION DE LA FORMATION

Site de localisation de la formation : Dijon

Contenu de la formation

L’enseignement comporte une trentaine d’heures de cours par semaine et se déroule sur environ 20 semaines entre septembre et mars.

Présentation des UE

- UE 1 : Archivistique
- UE 2 : Techniques et technologies approfondies
- UE 3 : Cadre juridique des archives
- UE 4 : Projets tutorés
- UE 5 : Stage


STAGE

Deux stages, qui ne peuvent pas en principe se dérouler dans le même organisme, complètent la formation : un stage d’observation de deux semaines à l’issue du premier mois de formation et un stage d’insertion professionnelle de quatorze semaines en fin de formation.

COMPÉTENCES ACQUISES

Cette formation, qui s’appuie sur une pédagogie de projet, vise à apporter à l’étudiant les compétences techniques et l’autonomie nécessaire mais aussi à le préparer à la formation tout au long de la vie. Dans toute organisation, la production de documents génère des archives de nature diverse sur des supports variés dont la conservation et la communication prévues par la législation sont du ressort des organismes producteurs. Cette responsabilité impose des savoirs spécifiques notamment la connaissance du cadre juridique, la connaissance des techniques propres à l’archivistique (collecte, tri, classement, conservation et communication) et celle des techniques documentaires. La connaissance des utilisateurs internes et externes, quel que soit le poste occupé, la maîtrise des contenus tant au plan technique qu’au plan juridique, la maîtrise des outils technologiques sont les compétences essentielles mises en jeu dans ces champs professionnels. Ces savoir-faire associés à une formation à la conduite de projets permettent de jouer un rôle majeur dans le processus informationnel des organisations.

DÉBOUCHÉS

Cette formation répond au besoin qu’ont les collectivités territoriales, les entreprises ou toute organisation de se doter de services et de personnels spécialisés dans la gestion et la conservation du patrimoine scientifique, technique, culturel et industriel.

Métiers actuels et métiers futurs visés (Niveau II) en regard, en particulier de la nomenclature INSEE :
- archivistes
- documentaliste - archiviste
- archiviste d’entreprises industrielles et tertiaires, de collectivités territoriales, de structures culturelles et sociales (associatives, publiques ou privées)
- documentaliste spécialisé (professions libérales et entreprises).

Haut de page