Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Accueil > Formations > Masters > Musicologie de la création et performance > Musicologie de la création et performance Imprimer Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter Suivez nous sur Youtube Suivez nous sur Instagram Suivez nous sur Linkedin

Musicologie de la création et performance

MODALITÉS DE RECRUTEMENT | ORGANISATION DE LA FORMATION | COMPÉTENCES VISÉES | DÉBOUCHÉS

MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Le M1 est accessible directement avec une licence de Musicologie, sur dossier pour les titulaires d’une autre licence (sociologie, psychologie…) ou par validation d’acquis.

Par validation d’acquis ou équivalence de diplôme :
- En formation initiale : s’adresser à la scolarité organisatrice de la formation
- En formation continue : s’adresser au service de formation continue de l’université (03.80.39.51.80)

ORGANISATION DE LA FORMATION



Présentation des UE :

1ère année de master musicologie et création de performance

SEMESTRES 1 ET 2 :
- UE 1 - Pratiques Musicales Créatives en Question
- UE 2 - Analyse et Esthétique
- UE 3 - Approches Cognitives de la Musique
- UE 4 - Outils
- UE 5 - Recherche

2ème année de master musicologie et création de performance

SEMESTRES 3 ET 4
- UE 1 Pratiques musicales créatives en question
- UE 2 Analyse et esthétique
- UE 3 Approches cognitives de la musique
- UE 4 Outils
- UE 5 Recherche

COMPÉTENCES VISÉES

Connaissances approfondies dans le domaine de l’analyse, de l’esthétique et de l’histoire de la musique. Autonomie dans le travail de recherche. Capacité à concevoir une problématique de recherche, un plan, une bibliographie respectant les normes, à rédiger correctement divers types de textes. Maîtrise des outils informatiques dans le domaine de la bureautique, du son (analyse et traitement du signal) et de la musique (gravure de partition, composition assistée par ordinateur).


DÉBOUCHÉS

La spécialité « Musicologie de la création et de la performance » a pour finalité la préparation aux métiers de la musicologie (enseignant-chercheur, concepteur de projet culturel, médiation culturelle, documentation musicale, etc). La présence des sciences cognitives dans la formation ouvre également vers les nouveaux métiers associant musique et santé (musicothérapie, rééducation et réhabilitation cognitive par la musique).

Haut de page